Ce que les publicitaires pourraient apprendre des sdf ?

La principale conclusion de l’article discuté ici est qu’il est possible et nécessaire de modifier l’image des itinérants : « the importance of humanizing the homeless in the eyes of their fellow citizens in a more effective manner» (Boster et al., 2016, p. 1303). Et l’hypothèse de Friske offre une piste théorique permettant d’œuvrer en ce sens. Dans un premier volet, le document publié en 2016 offre donc une réflexion utile à ceux qui souhaitent changer des stéréotypes en utilisant la publicité sociale.


Mais cette réflexion est aussi liée à une analyse de l’utilisation de cartons par les sdf, qui utilisent cette stratégie pour solliciter les passants. Des données intéressantes, liées à une analyse qui pourrait éclairer le travail de publicitaires ou des promoteurs de campagnes ...

Les propos exprimés n'engagent que l' auteur.  Ils ne représentent pas l'opinion des personnes et organisations mentionnées         © Claude Giroux 2017